Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
» bras suspension avec rotule changeable
Aujourd'hui à 14:23 par djubalino

» avant complet
Aujourd'hui à 14:15 par djubalino

» Buggy Académie Aout 2017
Hier à 7:02 par Lrpaf

» Rencontre Aout 2017
Hier à 6:29 par Lrpaf

» Buggy Académie juillet 2017
Dim 20 Aoû 2017 - 14:59 par Lrpaf

» Démarreur tourne dans le vide
Mer 16 Aoû 2017 - 19:10 par Shifter

» joint dazon sur xinling
Mer 16 Aoû 2017 - 16:00 par djubalino

» couple de serrage
Mer 16 Aoû 2017 - 12:08 par Lrpaf

» etrier de frein
Mer 16 Aoû 2017 - 10:03 par djubalino

» aujourdhui c'est verif moteur
Dim 13 Aoû 2017 - 9:27 par djubalino

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Août 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031   

Calendrier Calendrier


Joyeux anniversaire Jean-Pierre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Joyeux anniversaire Jean-Pierre

Message  Lrpaf le Dim 8 Avr 2012 - 7:45

cheers Corbac





cheers Joyeux anniversaire Jean-Pierre cheers






Dernière édition par Lrpaf le Lun 8 Avr 2013 - 8:55, édité 1 fois
avatar
Lrpaf
Admin

Messages : 1590
Date d'inscription : 21/07/2010
Localisation : Aux Portes du Médoc

Revenir en haut Aller en bas

Re: Joyeux anniversaire Jean-Pierre

Message  @lex le Dim 8 Avr 2012 - 8:35

Cycle de Beau de Rochas

En fin de cycle de compression, la bougie est responsable de la formation d'un arc électrique dont l'énergie est suffisante pour déclencher le processus d'inflammation du mélange gazeux.

Cet arc électrique correspond à l'ionisation du mélange gazeux situé entre les électrodes de la bougies. Pour que ce processus puisse avoir lieu, il est nécessaire d'appliquer une haute tension (de l'ordre de 15 à 40 KV), de sorte que les électrons aient une énergie suffisante pour passer d'une électrode à l'autre en se frayant un chemin à travers la foule de molécules présentes à cet endroit.

Comme dans tout processus d'ionisation, la tension nécessaire pour amorcer l'ionisation est plus élevée que celle qui est nécessaire pour maintenir le processus (exemple: les tubes néons et leur dispositif de starter).

Sans entrer dans le détails du processus d'inflammation du mélange, rappelons cependant que le mélange s'enflammant par couches concentriques, la détente n'est pas immédiate et il est nécessaire de prévoir une certaine avance à l'allumage qui tient compte de la durée de combustion. En provoquant l'allumage avant que le piston n'atteigne le PMH (point mort haut), la force exercée sur ce dernier est maximale dés qu'il le dépasse. L'intervalle en degrés, par rapport au PMB (point mort bas) ou au PMH, entre l'instant où l'étincelle jaillit et le PMH, détermine l'avance à l'allumage.

Un retard à l'explosion entraîne une perte de puissance, tandis qu'une avance provoque une explosion instantanée du mélange (détonation). La correction de l'avance ou du retard se fait, soit de manière prédictive (20NE), soit en boucle fermée, à l'aide d'un capteur de cliquetis (autres motorisations).
back.gif (853 octets) Rôle de la bougie

Les bougies sont donc des électrodes à l'extrémité desquelles se produit l'arc électrique décrit plus haut. Elles sont soumises à de sévères contraintes mécaniques, thermiques et électriques et doivent répondre au cahier des charges suivant:

Isolation électrique: la haute tension doit être intégralement appliquée entre les électrodes, et il ne doit pas y avoir de fuite entre l'âme de la bougie et le corps de cette dernière.
Faible isolation thermique: la bougie doit être capable de dissiper rapidement la chaleur produite lors du cycle d'explosion, y compris au travers de l'isolant thermique.
Résistance mécanique: la matière isolante doit résister aux vibrations et aux contraintes de dilatation liées aux variations de température auxquelles sont soumises les bougies.
Etanchéité: la bougie doit être parfaitement étanche, tant au niveau de son assemblage interne qu'au niveau du joint déformable qui assure l'étanchéité avec la culasse.
Résista,ce à l'usure: les électrodes doivent se dégrader le plus lentement possible pour ne pas modifier la distance qui les sépare l'une de l'autre

Nota: Bougies simple électrode? Bougies à électrodes multiples? Le débat n'est pas nouveau. Personnellement, j'utilise des bougies simple électrode... que je vérifie régulièrement.
back.gif (853 octets) Haute tension

Classiquement, la haute tension est produite par un dispositif magnéto électrique associant un transformateur (appelé bobine) et un interrupteur (rupteur). Le primaire du transformateur, de type coaxial, est alimenté en 12Volts, est commandé par l'interrupteur. Lorsque l'interrupteur est fermé, le courant circule à travers l'enroulement du primaire et le noyau métallique autour duquel l'enroulement se trouve emmagasine une énergie de réaction (un peu comme un ressort que l'on comprime). Lorsque l'interrupteur est brusquement ouvert, l'énergie emmagasinée est libérée et le flux magnétique passant à travers l'enroulement du secondaire produit un courant à travers cette dernière. Du fait du très grand nombre de spires de l'enroulement secondaire, une très haute tension (de l'ordre de quelques dizaines de milliers de Volts) est produite aux bornes de cette dernière.

L'interrupteur autrefois mécanique est à présent électronique, ce qui permet une commande extrêmement précise du moment de déclenchement de l'étincelle. Sur les motorisations 20NE (8 soupapes) , il n'y a qu'une bobine associée à un rupteur électronique; la bobine est reliée à un distributeur rotatif (tête de delco) dont chacun des quatre pôles de sortie est relié à une bougie. Sur les motorisation 20XE (16 soupapes) il y a une bobine par paire de cylindres (allumage selon le principe de l'étincelle perdue). Ce dernier dispositif se dispense du distributeur et réduit les liaisons électriques à haute tension.

La pointe de la bougie étant plus chaude que l'électrode soudée sur le corps de la bougie, elle est à même de céder plus facilement des électrons périphériques. Aussi cette pointe est elle polarisée négativement, de sorte que les électrons (toujours négatifs) la quittent et son attirés par l'électrode soudée sur le corps de la bougie (qui, bien qu'étant reliée à la masse de la voiture, se trouve à un potentiel plus élevé).

La forme annelée du sommet de la bougie limite les fuites électriques en allongeant le trajet que pourraient suivre les électrons le long de l'isolant.
back.gif (853 octets) Types de bougies
Bougie froide Bougie chaude
spplug02.jpg (7754 octets)
La masse de matière isolante autour de l'électrode est importante. Ainsi la chaleur emmagasinée par l'électrode est rapidement dissipée vers l'extérieur, via le corps métallique de la bougie et la culasse, elle même refroidie par le liquide de refroidissement. L'électrode reste donc plus froide La masse de matière isolante autour de l'électrode est faible. Ainsi la chaleur emmagasinée par l'électrode est lentement dissipée vers l'extérieur, via le corps métallique de la bougie et la culasse, elle même refroidie par le liquide de refroidissement. L'électrode reste donc plus chaude
Avantages: Avantages:
Diminution de l'usure, durée de vie allongée
Diminution du risque d'auto allumage

Démarrages à froid facilités
Encrassement moindre
Inconvénients: Inconvénients:
Nécessité d'une avance un peu plus importante
Nécessité d'une tension plus élevée
Démarrages à froid plus délicats
Encrassement plus important si exploitation en régime normal

Risques d'auto allumage et de cliquetis
Usure plus rapide
back.gif (853 octets) Conseils pour le démontage et le remontage

Démontage:

Evitez l'introduction de corps étrangers dans les cylindre. Si la cavité qui reçoit les bougies est encombrée de saletés, dépoussiérez (à la soufflette, ce serait l'idéal, sinon au pinceau)
Démontez les bougies une à une, çà vous évitera de mélanger les fils haute tension

Remontage:

Ne jamais remonter les bougies sur une culasse chaude
Déposez un peu de graisse graphitée sur le filetage; ce n'est pas indispensable, mais çà contribue à la progressivité du serrage

Dans la mesure du possible, vissez les premiers filets de la bougie à la main pour éviter de "foirer" le filetage. Si l'accès aux bougies est délicat emmanchez la bougie dans un bout de tuyau en caoutchouc

Le truc: Pour être sûr de visser la bougie d'aplomb: poussez la bougie contre le filetage et tournez la dans le sens inverse des aiguilles d'une montre jusqu'à sentir un petit déclic correspondant au passage de l'amorce du filet; juste à ce moment là tournez la bougie dans le sens des aiguilles d'une montre.

Serrez au couple si possible (25 Nm) dans la mesure du possible.
Vérifier l'état des fils à bougies: ils doivent être mats et souples; si ce n'est pas le cas, il y a fort à parier que les propriétés d'isolation électrique sont altérées. Prévoir l'échange.

back.gif (853 octets) Interprétation de l'état des bougies

Je trouve que certains éditeurs y vont très fort lorsqu'ils montrent des photos comparatives de l'état de bougies. On y voit des électrodes fondues, des isolants cassés, des électrodes engluées dans la graisse (http://www.theultralightplace.com/sparkplugs.htm). Si vos bougies ressemblent à ces visions d'horreur, le reste du moteur est aussi HS, foncez à la rubrique petites annonces du forum!

Plus simplement et de manière plus réaliste, voici un petit récapitulatif des cas de figure possibles

Dépôt blanchâtre facile à enlever: mélange pauvre, température de fonctionnement élevée. Certains moteurs sont optimisés pour fonctionner dans ces conditions.
Dépôt blanchâtre adhérent: Possible fuite de liquide de refroidissement.
Dépôt charbonneux facile à enlever: mélange riche, température de fonctionnement modérée. Certains moteurs sont optimisés pour fonctionner dans ces conditions. Observable sur des bougies pas assez serrées (taux de compression plus faible).
Dépôt charbonneux adhérent: Huile brûlée. Vérifier la viscosité (le mieux étant l'ennemi du bien, utiliser la viscosité préconisée); au pire, c'est peut être un problème de segmentation...
Dépôt huileux: problème de chemise rayée ou de segmentation...

Encrassement normal:

back.gif (853 octets) Le faisceau

Important: Le circuit d'allumage met en jeu de très hautes tensions (une cinquante de fois la tension des prises électriques domestiques, pour donner une idée). Ne vous vous aventurez pas à "bricoler" ce circuit quand le moteur est en marche.

L'expérience montre que la plupart des problèmes d'allumage ne proviennent pas des bougies mais du faisceau d'alimentation des bougies (mais aussi du distributeur, alias la tête Delco, lorsqu'il y en a un).

Avec le temps les propriétés isolantes des câbles se dégradent, et le flux d'électrons fuit! Il y plusieurs façon de le mettre en évidence.

La manière désagréable et dangereuse: vous vérifiez le faisceau alors que le moteur tourne et vous prenez une "châtaigne"! Bingo, vous êtes sur la bonne piste
La manière fun: la nuit tombée ou au fond de votre garage, vous faites tourner le moteur et observez la présence de feux follets sur les câbles.

back.gif (853 octets) Liens

Incontournable car très didactique
http://auto.howstuffworks.com/engine.htm

Une publication traitant des différentes bougies de la marque CHAMPION
http://www.edelbrock.com/automotive/sparkplugs.html

A propos de fils d'alimentation des bougies
http://www.magnecor.com/magnecor1/truth.htm

NGK
http://www.ngk.com

CHAMPION
http://www.championsparkplugs.com/index.php

Bougicord (le catalogue)
..\docs\SparkPlugs01 Bougicord.pdf


tout ça pour te dire qu'une bougie de plus chaque année est nécessaire, et qu'il est important de l'entretenir pour que l'étincelle brille.
Bon Anniversaire Jean-Pierre

(pour ceux que ça intéresse, le lien complet.
http://calibra-classic.org/pages/spplugs.htm )
avatar
@lex

Messages : 863
Date d'inscription : 30/07/2010
Localisation : Aquitaine

http://mister-racing.votreboutiquepro.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Joyeux anniversaire Jean-Pierre

Message  Lrpaf le Lun 8 Avr 2013 - 8:54

cheers Corbac





cheers Joyeux anniversaire Jean-Pierre cheers
avatar
Lrpaf
Admin

Messages : 1590
Date d'inscription : 21/07/2010
Localisation : Aux Portes du Médoc

Revenir en haut Aller en bas

Re: Joyeux anniversaire Jean-Pierre

Message  @lex le Lun 8 Avr 2013 - 12:08

Joyeux anniversaire Jean-Pierre cheers

PS: donnes-nous de tes nouvelles.
avatar
@lex

Messages : 863
Date d'inscription : 30/07/2010
Localisation : Aquitaine

http://mister-racing.votreboutiquepro.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Joyeux anniversaire Jean-Pierre

Message  Gillou81 le Lun 8 Avr 2013 - 17:28

Bon Anniversaire JP ,

Tu nous manque lors des rassemblements
avatar
Gillou81

Messages : 798
Date d'inscription : 31/07/2010
Age : 51
Localisation : tarn

Revenir en haut Aller en bas

Re: Joyeux anniversaire Jean-Pierre

Message  meca le Lun 8 Avr 2013 - 17:37

joyeux anniversaire JP
avatar
meca
Admin

Messages : 1607
Date d'inscription : 21/07/2010
Age : 49
Localisation : ouest lyonnais

Revenir en haut Aller en bas

Re: Joyeux anniversaire Jean-Pierre

Message  pat24 le Mar 9 Avr 2013 - 23:22

joyeux anniversaire JP sunny sunny sunny
avatar
pat24

Messages : 248
Date d'inscription : 05/08/2010
Age : 56
Localisation : 52 route de la garde st antoine de breuilh

Revenir en haut Aller en bas

Re: Joyeux anniversaire Jean-Pierre

Message  meca le Mar 8 Avr 2014 - 13:57

pas de nouvelle de toi
,mais je te souhaite un joyeux anniversaire
au plaisir de te revoir un de ces jours

meca
avatar
meca
Admin

Messages : 1607
Date d'inscription : 21/07/2010
Age : 49
Localisation : ouest lyonnais

Revenir en haut Aller en bas

Re: Joyeux anniversaire Jean-Pierre

Message  caddy le Ven 11 Avr 2014 - 13:28

Bon anniv en retard !!
avatar
caddy

Messages : 218
Date d'inscription : 31/10/2010
Age : 49
Localisation : Causses du Quercy

Revenir en haut Aller en bas

Re: Joyeux anniversaire Jean-Pierre

Message  baboune 69 le Mer 8 Avr 2015 - 11:28

Joyeux Anniversaire Jean-Pierre
avatar
baboune 69

Messages : 314
Date d'inscription : 31/07/2010
Age : 60
Localisation : Saint Laurent de Mure

http://www.votre-electricien.fr/mariller/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Joyeux anniversaire Jean-Pierre

Message  Lrpaf le Mer 8 Avr 2015 - 18:02

cheers



cheers:  Corbac





cheers            Joyeux anniversaire Jean-Pierre                  cheers




drunken  drunken  drunken  drunken  drunken  drunken


Quelqu'un aurait il des nouvelles de notre ami JP ?????????????
avatar
Lrpaf
Admin

Messages : 1590
Date d'inscription : 21/07/2010
Localisation : Aux Portes du Médoc

Revenir en haut Aller en bas

Re: Joyeux anniversaire Jean-Pierre

Message  meca le Mer 8 Avr 2015 - 19:29

joyeux anniversaire corbac
non pas de nouvelle
avatar
meca
Admin

Messages : 1607
Date d'inscription : 21/07/2010
Age : 49
Localisation : ouest lyonnais

Revenir en haut Aller en bas

Re: Joyeux anniversaire Jean-Pierre

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum